twitter facebook

·························
Produits :
·························

 · Test 2019
 · Test 2020
 · New Products
 · Test IT Show

 · Test 2018/2019
 · Test 2017/18
 · Test 2017
 · Test 2016/17
 · Test 2016
 · Test 2015/16
 · Test 2015
 · Test 2014/15
 · Test 2014
 · Test 2013/14
 · Test 2013
 · Test 2012/13
 · Test 2012
 · Test 2011/12
 · Test 2011
 · Test 2010/11
 · Test 2010
 · Test 2009/10
Test 2009
 · Tests 2001-2008
 · E-Scooter
 · Vehicle Types
 · Pedelec Types
 · Archive

© 2019 ExtraEnergy.

· Contact
· Mentions légales
· Déclaration de confidentialité

· Espace Presse

 


Communiqué sur les tests trompeurs d' “Aktiv Ra

Le numéro Juillet / Août du magazine « Aktiv Radfahren » avec les résultats des tests ExtraEnergy 2009, est disponible dans les kiosques depuis le 26 juin dernier. Des intérêts divergeant entre les anciens partenaires, ExtraEnergy et Aktiv Radfahren, sont à l’origine de la publication d’informations trompeuses, sources d’interrogations multiples par les lecteurs du magazine et par les différents acteurs de l'industrie du cycle. ExtraEnergy confirme sa position et annonce la prise de mesures pour prévenir qu’un tel problème ne se reproduise.
 

 
Au cours des 10 dernières années, le vélo magazine « Aktiv Radfahren » a muté pour devenir de plus en plus une revue spécialisée pour les vélos électriques. Cela grâce à une coopération entre le rédacteur en chef Daniel Fikuart, le président d' ExtraEnergy Hannes Neupert et la rédaction du magazine. Le numéro qui a, sans aucun doute, fait le plus de vagues à ce jour, a été le « Pedelec Special Edition » publié en 1999. Dans ce numéro, le terme "pedelec" a été introduit pour la première fois dans le vocabulaire allemand.

L'année dernière, ExtraEnergy a convaincu FGH Mediawerke, éditeur du magazine « Aktiv Radfahren » pour la BVA Bielefelder Verlag, de publier une édition spéciale sur le même thème en payant 47.000 € à FGH Mediawerke pour la réalisation. Cela a représenté une importante somme d'argent pour ExtraEnergy, qui s’auto-finance entièrement pour mener les campagnes de tests, pour participer à des foires commerciales et pour la mise en scène des expositions pour les villes…
En 2008, l'édition spéciale, appelée "E-Motion", a été diffusée avec très peu de publicité et beaucoup de contenu, avec les résultats des tests 2008. Cette édition a été diffusée comme un insert dans le magazine « Aktiv Radfahren » de Juillet / Août 2008, mais également comme brochure distincte, toujours disponible auprès d’ ExtraEnergy. Sans aucun doute, ce magazine spécial a beaucoup contribué à la très forte croissance que nous avons pu voir sur le marché au cours de l'année.

Conflits d’intérêts

Malheureusement, cette édition spéciale mis en évidence la première incohérence : dans le numéro 4 / 2008 d’ « Aktiv Radfahren » il a été publié des informations sur un test qu'il a effectué avec le Pegasus E-Bike2, que le magazine a labellisé "bien" et l’a recommandé pour son bon rapport prix / performances. Dans le même numéro ExtraEnergy a mis en garde contre l'achat du vélo dans un rapport d'essai, pour une raison qui a forcé plus tard, le distributeur ZEG de rappeler le modèle et de corriger les défauts.

À cette époque, l'épisode mis en lumière les divergences d’intérêts entre FGH Mediawerke et ExtraEnergy. FGH est motivée par des considérations financières. L'objectif est de moindre importance pour FGH, qui autorise aux annonceurs d'influencer le contenu des articles, comme cela s'est produit à plusieurs reprises. Il faut en conclure que la notation «bien» et la recommandation d’achat avaient plus quelque chose à voir avec le fait que ZEG était un important client de la publicité chez FGH, que le reflet fidèle de la réalité technique.

De l’autre côté de la barrière, ExtraEnergy poursuit ses objectifs avec un engagement fort dirigé vers « l’intérêt public ».

L'association vise à créer une base d’informations fiables et à la rendre disponible à tous les intervenants du marché - les consommateurs, les détaillants et les fabricants. Ceci a été le principe directeur d’ ExtraEnergy depuis qu'elle a commencé à effectuer des tests et à en publier les résultats depuis 1992. Toute personne qui examinerait cette activité strictement d'un point de vue financier, arriverait à la conclusion d’une absurdité. Toutefois, la manière dont le marché se développe actuellement, doit beaucoup au travail de fond et à la persévérance d’ ExtraEnergy.

Les véhicules électriques : une machine à faire du fric…


En 2008, l’édition spéciale Pedelec d’ « Aktiv Radfahren » a été le best-seller de l'année et de loin le plus important succès. Le résultat et l'augmentation du nombre de publicités de fabricants de vélos électriques dans le magazine, a du coût suscité l’intérêt d’ Hans Fink, directeur général de FGH Mediawerke, sur cette thématique. L'arrangement entre les structures était le suivant : à ExtraEnergy de mener les tests et à « Aktiv Radfahren » de publier les résultats. En d'autres termes, tout le monde faisait ce qu'il savait faire le mieux.

Au printemps 2009, Mediawerke FGH a souhaité re-publier l’édition spéciale de 2008 presque dans son intégralité, avec des résultats de tests dépassés et un inventaire rempli d'erreurs. ExtraEnergy a accepté la re-publication avec beaucoup de réticence, pour ne pas mettre en danger l'édition spéciale 2009 avec les nouveaux résultats, qui était en cours.

Un certain nombre de tests ont été alors effectués et publiés par « Aktiv Radfahren ».

A propos de l’édition de Juillet / Août 2009

Les différences entre les intérêts poursuivis par la rédaction d’ « Aktiv Radfahren » et par ExtraEnergy, ont conduits à un conflit ouvert suite à l’édition dans le numéro de Juillet / Août 2009, des résultats des tests du printemps 2009 d’ ExtraEnergy.

ExtraEnergy a payé 714 € pour la parution de chaque compte rendu par produit, pour supprimer la publicité dans les pages, et éliminer l’influence des fabricants sur l'équipe éditoriale. « Aktiv Radfahren » a accepté la contre partie qu’ ExtraEnergy soit le seul référent pour les tests sur les vélos électriques dans les publications d’ « Aktiv Radfahren ».

Mais, dans l’édition de Juillet / Août, il a été publié des essais réalisés par la rédaction et non pas par ExtraEnergy, suite à une offre faite par la rédaction publicitaire du magazine. Ainsi pour un prix spécial de 1.142,40 € (TVA incluse), le magazine à mener ces propres tests et en à publier les résultats. Le dernier délai pour la livraison de vélos à la rédaction a été fixée à 5 jours avant l’impression, soit 5 jours pour effectuer des essais, évaluer les résultats, prendre des photos et écrire des rapports de test pour 11 vélos !

Les résultats ont été aussi superficiels que l'essai. Les données sur l’autonomie ne sont pas significatives car il s’agissait pas d’une moyenne réalisée sur un panel suffisamment large de testeurs.
La plupart des produits ont reçus une notation « bon », qui divergent parfois sensiblement avec les résultats des tests d’ ExtraEnergy, publiés sur les pages précédentes. De quoi créer la confusion dans l’esprit du lecteur...

ExtraEnergy a appris l’existence de ces "tests express" quelques jours avant la date limite d’impression du magazine, par quelques constructeurs se sentant floués par cette proposition plus avantageuse que l’offre d’ ExtraEnergy. Il nous a été impossible d'arrêter la publication du magazine, malgré un appel personnel à Mr Hans-Jörg Kaiser, grand patron de la BVA Bielefelder Verlag.
Il est clair que la relation entre les deux entités prendrait fin, si l'impression allait à son terme. Aujourd’hui, le magazine est dans les kiosques, mettant en évidence des tests sur des vélos électriques provenant de deux sources aux intérêts bien distincts...

Corrections apportées par ExtraEnergy sur les comptes rendus de tests

ExtraEnergy vient à la conclusion suivante


ExtraEnergy se distance catégoriquement du contenu du dernier numéro d’ « Aktiv Radfahren » et informe les lecteurs que ce contenu pourrait l’induire en erreur, et que de ce fait, il lui est impossible de poursuivre la coopération avec le magazine dans de telles circonstances.
En tant qu'organisation à but non lucratif, ExtraEnergy ne peut pas permettre que de l’argent soit fait sur un effet de mode du Pedelec au détriment des lecteurs et de la qualité et de l'objectivité de l'information diffusé en son nom. Par conséquent, ExtraEnergy sera à l'avenir très pointilleux sur la diffusion des informations dans la presse et dans d’autres médias.

Au cours des derniers mois le nombre de visiteurs sur le portail ExtraEnergy.org a été sensiblement plus élevé que le tirage d’ « Aktiv Radfahren » qui est de 55.000 exemplaires. En juin, ExtraEnergy.org a enregistré 75.130 visiteurs, avec une forte croissance vers le haut.

ExtraEnergy prévoit la prochaine session des tests pour Octobre 2009. Dans l’avenir, nous prévoyons de tester entre 60 et 120 produits chaque année. Les résultats seront mis à la disposition de toutes les parties intéressées comme elles ont été collectées, et sans aucun frais. ExtraEnergy regrette qu'il n'y est toujours pas un magazine dédié aux pedelecs sur le marché, qui publie un contenu objectif sans autoriser les annonceurs à influencer sur le contenu rédactionnel.
De toute évidence, le temps pour un tel magazine est venu...

To Part 2 of the statement
Par Hannes Neupert
le 3 Juillet 2009
traduction Gaëtan Bayle le 14 Juillet 2009

 

·······················
Calendrier :
·······················

27th February to 1st March 2020, Essen, Germany, Fahrrad Essen

20th to 22nd March 2020, Praha, Czech Republic, FOR BIKES CZ

18th to 19th April 2020, Berlin, Germany, Velo Berlin

3rd to 6th March 2021, Taipei, Taiwan, Taipei Cycle Show

Tous les Événements...