twitter facebook

·························
Produits :
·························

 · Test 2019
 · Test 2020
 · New Products
 · Test IT Show

 · Test 2018/2019
 · Test 2017/18
 · Test 2017
 · Test 2016/17
 · Test 2016
 · Test 2015/16
 · Test 2015
 · Test 2014/15
 · Test 2014
 · Test 2013/14
 · Test 2013
 · Test 2012/13
 · Test 2012
 · Test 2011/12
 · Test 2011
 · Test 2010/11
 · Test 2010
 · Test 2009/10
Test 2009
 · Tests 2001-2008
 · E-Scooter
 · Vehicle Types
 · Pedelec Types
 · Archive

© 2019 ExtraEnergy.

· Contact
· Mentions légales
· Déclaration de confidentialité

· Espace Presse

 


Communiqué - 2ième partie

ExtraEnergy tient à remercier les lecteurs pour leur important et rapide soutien suite à notre récent communiqué concernant les rapports d'essais publiés dans le dernier numéro de « Aktiv Radfahren ». Depuis que notre annonce est apparue sur le portail ExtraEnergy.org le 3 Juillet 2009, elle a fait des vagues auprès des consommateurs et de l'industrie du cycle. ExtraEnergy voudrait saisir cette occasion pour ajouter quelques informations à la déclaration initiale.
 

 
Depuis la publication de notre communiqué sur les rapports d'essais publiés dans le numéro de Juillet / Août d’ « Aktiv Radfahren », ExtraEnergy a reçu beaucoup de commentaires positifs. Entre autres, il nous a été fait des offres de différents éditeurs et de publications qui s'intéressent à reprendre ce qu’ « Aktiv Radfahren » vient de laisser passer, et de publier nos rapports d’essais avec des conditions qui sont nettement plus avantageuses.

ExtraEnergy voudrait profiter de ces quelques lignes pour répondre à quelques questions qui ont surgies à maintes reprises dans les discussions alimentant le débat des derniers jours :

Autonomie et Ration d’Assistance sont liés.

ExtraEnergy a tester pour la première fois des deux roues électriques en 1992, pour diffuser à tous ceux que cela pouvait intéresser des résultats de tests sur la performance - en particulier sur l’autonomie – réalisés dans des conditions permettant d’obtenir des informations comparables. Ce faisant, il est important de reconnaître le fait que l’autonomie n'est pas la finalité pour tous et toutes – le niveau d’assistance joue un rôle tout aussi important. Que peut-on faire d'un vélo avec une autonomie de 150 kilomètres, si l'on ne sent pas le moteur et que l’on doit pousser le vélo jusqu'en haut de la colline ?
La vérité vraie est la suivante : plus il y a d’assistance, plus vite la batterie se vide et d’autant l’autonomie réduit. Il est donc important de toujours regarder ces deux facteurs de manière combinée. Cela n'est possible que si les tests sont tous effectués selon la même méthode, sur la même piste d'essai et selon la même procédure d'essai. Ces tests sont l’une des raisons d’être d’ ExtraEnergy.
La façon dont les essais ont été organisés par « Aktiv Radfharen » est inacceptable car ils ont été réalisés sans méthodes ni critères permettant de rendre les résultats comparables.

Jugez par vous même :

1 ) Résultats des tests effectués sur le Sparta Ion (page 80) par ExtraEnergy contre le Batavus Padova Easy Glamour (très similaire) par Aktiv Radfahren (page 103).

dans l’édition de Juillet / Août d’ Aktiv Radfahren, ExtraEnergy annonce une autonomie de 36 kilomètres sur le parcours “Touring” et 13,5 kilomètres sur le parcours de montagne pour le Sparta Ion – le vélo est jugé « Très Bon ».
En comparaison, Aktiv Radfahren a testé le Batavus Padova Easy Glamour, qui est très proche du modèle précédent, et annonce une autonomie en usage touring de 60 kilomètres. Dans un usage montagne, le Pedelec obtiendrait apparemment une autonomie de 24 kilomètres et en mode “économique” plus de 125 kilomètres. Le label « Bon » délivré par Aktiv Radfahren ne fait apparaître nul part le ratio d’assistance, qui nécessite un investissement très important en matériel et en temps de mesure. Les résultats sont alors beaucoup plus fonction du cycliste qui fait le test que d’une performance réelle du cycle.

2 ) systèmes Trans’X testés par Aktiv Radfahren

Le magazine Aktiv Radfahren a testé de nombreux vélos equipés avec le système Trans’X. Ce qui attire l’œil en premier lieu, ce sont les différences importantes d’autonomie d’un vélo à un autre. Par exemple, le modèle Union Swifty a été mesuré à 37 kilomètres et le Sachs Elo-Bike à 72 kilomètres.

Dans les tests 2009, ExtraEnergy disposait de deux vélos de chaque modèle. Nous avons réussi à déterminer que selon la façon dont le système de mesure était calibré, influençait de manière importante, le ratio d’assistance.

C'est apparemment, pourquoi le résultat des tests d’ Aktiv Radfahren ont été conclus avec de grandes différences entre les vélos, car non compensés par des pré-calibrations. Avec le système Trans’X cet étalonnage doit être fait après chaque essai. Le fait que ceci n’ait pas été pris en compte, est la preuve que l'expérience et des connaissances sont nécessaires pour fournir des résultats fiables.

3 ) Comment l’association ExtraEnergy se finance, sans mettre en péril son indépendance ?
Il est évident que même une organisation de protection du consommateur telle qu’ ExtraEnergy, a besoin de ressources financières pour remplir sa mission, à savoir la conduite et la publication de tests indépendants sur les produits présents sur le marché.
ExtraEnergy eV, fondée après une étude de marché en 1992, fait tout son possible pour trouver et conserver une position neutre afin d’empêcher les fabricants d'influencer les résultats des tests. La forme juridique de l'organisation contribue à rendre cela possible : Le régime de l'organisation à but non lucratif dispose d’une structure démocratique, avec un conseil élu, les membres et les statuts de l'association qui est ouverte au public. Toute personne privée peut devenir membre, mais les entreprises restent exclues. Il n'existe pas d’affiliations parrainées pour les fabricants ou les distributeurs.

L'association se finance par des activités telles que l'organisation de colloques (depuis 1995), l'organisation de programmes de promotion à l’utilisation du vélo, dans les foires et les salons (depuis 1995), des bannières publicitaires sur le portail ExtraEnergy.org obtenues par l’intermédiaire de l’agence Veloads, la mise en scène de « test ride » événementiels pour des tiers (tels que les villes ou les centres commerciaux), et bien entendu, par la réalisation des tests de produits.
Quand il s'agit des tests, les constructeurs participants doivent payer à l'avance. Cela signifie que les fabricants doivent payer avant que les résultats des tests ne soient publiés, ceci afin d'empêcher les fabricants d'influencer les résultats en refusant de verser leur du.
Pour les tests réalisés au printemps 2009, chaque fabricant a du s’acquitter de 4522 € par vélo présenté.
La publication du rapport d'essai dans le magazine Aktiv Radfahren, représentait un supplément de 714 € par vélo (se reporter au formulaire d'inscription pour les tests 2009). Comme tous les constructeurs ne souhaitaient pas payer pour la publication de leurs rapports de tests dans Aktiv Radfahren, seulement 25 des 28 rapports de test ont été inclus dans le magazine.

Neutralité et clarté maximum pour les tests ExtraEnergy.

Voici quelques uns des mécanismes mis en place par ExtraEnergy pour assurer le plus haut possible l'indépendance dans le résultat des tests :

- les constructeurs participants aux tests, doivent livrer leur vélo en double exemplaire à ExtraEnergy. Pour chaque vélo, une fiche descriptive précise doit être remplie en conformité avec les produits commercialisés.

- tous les tests se déroulent en public. Au cours du test 2009, chaque fabricant a été invité à être présents pendant toute la durée des essais. Toute autre personne intéressée pouvait librement venir observer les essais.

- Lors des tests d’ergonomie réalisés à Lorsch, et lors des essais en masse effectués à Germersheim, plus de 300 cyclistes ont pu largement tester les vélos présents pour le test 2009 et donner leur avis.

- plus de 100 testeurs bénévoles, réalisant les tests d'ergonomie à Lorsch, ont dû signer une lettre d’engagement sur leur impartialité et leur non appartenance ou relation avec un fabricant ou un distributeur.

- chaque vélo testé reste au siège d’ ExtraEnergy, à Tanna, dans le musée ouvert au public.

- la commercialisation des tests et la rédaction des comptes-rendus de tests ont été effectués par différentes personnes à sein même d’ ExtraEnergy. Les ventes ont été conclues par Sonja Glauert, les essais ont été dirigés par Melanie Wiederkehr et Frieder Herb, et les résumés ont été écrits par Hannes Neupert, sur la base de toutes les données de l'essai et les déclarations faites par les pilotes d'essai.

- tous les résultats sont largement documentés, ils sont transparents dans leur compréhension. Ils sont le résultat d'un travail d’équipe.

L'expérience nous a montré que seuls les tests sévères et honnêtes ont une réelle utilité pour les fabricants. Leur indignation face à certains résultats qui ne sont pas à la hauteur de leur espoir est parfois très grande, mais il n’y a rien de pire pour un fabricant, que de vendre puis d’être obligé de rappeler des lots de vélos pour effectuer des réparations ou des modifications à ces frais. De nombreux fabricants, qui ont d'abord été irrités par les mauvais résultats du test, nous sont maintenant reconnaissants, car ce « couperet » leur a probablement évité des procédures de rappel.

Le sens et le but de ces tests sont, entre autres, de tester des modèles et leur adéquation pour un usage quotidien, avant de les lancer sur le marché.

par Hannes Neupert

traduction Gaëtan Bayle le 13 juillet 2009

 

·······················
Calendrier :
·······················

27th February to 1st March 2020, Essen, Germany, Fahrrad Essen

20th to 22nd March 2020, Praha, Czech Republic, FOR BIKES CZ

18th to 19th April 2020, Berlin, Germany, Velo Berlin

3rd to 6th March 2021, Taipei, Taiwan, Taipei Cycle Show

Tous les Événements...