twitter facebook

·························
Information :
·························

 · People
 · Links
Market News
 · Technology
 · Regulations
 · Company Reports
 · Literature

© 2019 ExtraEnergy.

· Contact
· Mentions légales
· Déclaration de confidentialité

· Espace Presse

 


E-bike ignore le froid lors d'une épopée transalpine

Deux amis aventuriers partent pour un voyage d'aventure ce matin. Ils veulent traverser les Alpes à vélo en trois jours au milieu de l'un des hivers les plus froids de l'Europe depuis des ans. L'un d'eux est sur un e-bike et l'autre sur un V.T.T, car ils ont l'intention de prouver que les batteries actuelles au lithium-ion peuvent résister à des températures basses - avec un peu d'aide (voir photo)
 

 
Les aventuriers sportifs Gerry Mayr et Oliver Zepf commencés à pédaler de Füssen (la ville au pied du château Schloss Neuschwanstein en Allemagne du Sud) ce matin (13 Février) sur la première étape de leur parcours d'aventure transalpin par temps très froid.
 
Gerry et Oliver veulent traverser les Alpes en trois jours. En chemin, ils veulent comparer la performance d'un e-bike ultramoderne avec celle d'un V.T.T. musclairement-propulsé. Gerry conduit un e-bike d'A2B Hybrid (fabriqué par Ultra Motor) et Oliver un vélo de montagne. Ils sont partis au plein milieu de l'hiver le plus froid de l'Europe depuis des années afin de montrer à tout le monde que les batteries modernes de l'e-bike réussissent aussi bien en temps de gel que dans des températures moyennes.
 
Dans des conditions normales l'e-bike aurait un grand avantage à l'égard du V.T.T. Mais les conditions ne sont pas normales. Dans la dernière semaine quelques mètres de neige sont tombés sur la Via Claudia Augusta - la route sur laquelle ils se trouvent - et les températures sont en dessous de zéro. En fait, aujourd'hui, ils ont lancé le défi à Füssen avec une température de moins d'onze degrés.
 
Si le rendement de la batterie d'A2B hybride de Gerry se relâche à basse température (comme les batteries de l'e-bike ont tendance à faire), Gerry devra faire des efforts pour gagner contre son ami. Avec un peu plus de 30kg, l'e-bike (équipé d'une batterie de remplacement) pèse deux fois plus que le V.T.T. Tant que la batterie supporte le cycliste, la différence de poids ne sera pas un problème. Par contre, qu'est-ce qui se passe si la batterie fonctionne mal dans le froid?
 
Jour 1 – pas de problème de batterie
 
Le soir Gerry posté un rapport positif de la journée sur son site web. Tout se passe bien, ils sont bien arrivés à leur première arrêt de nuit. Comme prévu, ils ont conduit 74 kilomètres le premier jour. Le poids supplémentaire du vélo électrique était seulement une question pour deux kilomètres du chémin - les deux kilomètres où ils devaient pousser leurs vélos. Pour un rapport complet de la journée, allez au site web de Gerry.
 
Gerry a mis la batterie lithium-ion dans son sac à dos d'Ortlieb (voir photo) et la changé après les premiers 20 kilomètres, même si elle avait toujours quelques énergie en elle. Auparavant, il a compté prolonger la durée de la batterie jusqu'à entre 30 et 40 kilomètres dans des conditions de froid en l'isolant.
 
Demain pour la deuxième étape (environ 80 kilomètres), ils vont traverser la Rechenpass jusqu'au lac Rechensee, où ils se retrouveront de nouveau avec l'assistante de tour Birgit Dittmar. Elle apportera de la nourriture, des vêtements, de l'équipement (y compris les batteries de remplacement) dans la caravane qui servira comme logement pour les trois.
 
Le troisième jour, les deux cyclistes essayeront de couvrir les 100 derniers kilomètres à Bozen. Au cas où ils y arriveraient, ils auraient fait quasiment 300 kilomètres et seraient surmontés environ 1,500 mètres dans des conditions de neige et de températures négatives.
 
Jour 2 (14 février) – 80km jusqu'à Nauders
 
L'équipe de 3 personnes (cyclistes Gerry et Oliver et membre d'accompagnement Birgit) se réveillés très tôt le deuxième jour, mais ils ne pouvaient pas partir avant 10 heures - pour deux raisons. Premièrement, la première étape était difficile et leurs jambes étaient encore lourdes.
 
Alors, ils sont sortis du lit tard. Puis ils ont découvert une fuite d'huile sous le camping car. L'identification du problème et le remplissage du container d'huile ont pris du temps. Et l'aide de l'extérieur ne pouvait pas se faire attendre un dimanche matin au coeur des Alpes. Donc, ils ont commencé enfin la deuxième étape à 10h45.
 
Au moins le temps était bienveillant - le ciel en bleu clair, pas de nuages en vue, l'air frais et propre. Pendant les premières heures ils conduits au bord de la rivière Inn, en passant de nombreuses petites villes. La route était relativement plate et ils ont atteint une vitesse acceptable. À 14 h ils sont arrivés à Landeck et ont décidé de prendre une pause.
 
La prochaine phase les amènera à Nauders - la destination finale pour le deuxième jour. À partir de ce point là, Oliver a
commencé à avoir du mal à continuer. La première journée était encore dans ses jambes alors que l'e-bike atteint une très respectable vitesse moyenne, par conséquence c'était difficile pour lui de rester avec le vélo électrique. À 17h30 les cyclistes arrivés à Nauders - fatigués mais heureux d'avoir géré la deuxième étape de 80 km comme prévu.
 
Jour 3 (15 février) – la plus longue étape le dernier jour
 
Pendant la nuit la température chuté à -16 degrés et quand l'équipe s'est réveillé à 7 heures le troisième jour, tout était encore gelé. La dernière étape faisait signe. Et la plus longue des trois étapes, c'est-à-dire 100 km jusqu'à Bozen.
L'équipe a lutté pour démarrer le camping car. Après de nombreux essais sans succès, le câble de démarrage d'un étranger gentil de Luxembourg est venu à la rescousse. Petit déjeuner, quelques photos et l'équipe était sur son chemin à 11 heures - un départ très tard pour une étape de 100 km. Dès le début qu'ils avaient à grimper de 3 kilomètres à Zoll, le point culminant du trip de 3 journées (1 488 m au-dessus niveau de la mer).
Heureusement, la Reschenpass était sans neige et les cyclistes pouvaient bien avancer. Peu après la pause du déjeuner ils sont arrivés à la Reschensee. A partir de là ils étaient sur des chemins séparés. La route était très glissante et ils se sont estimés eux-mêmes chanceux d'avoir atteint la vallée sans chute. Juste après, la batterie du A2B hybride soudainement rendait l'âme, forçant Gerry à pedaler son e-bike sans soutien du moteur électrique pour les derniers 5 kilomètres.
Dans un supermarché d'une petite ville, Gerry a partiellement re-chargé ses deux batteries. Il faisait déjà nuit lorsqu'ils pouvent enfin repartir. De la panneau de configuration de l'e-bike Gerry estimait les batteries avait environ 50 kilomètres en eux – qu'il croyait que ce serait suffisant. Les deux ont combattu leur chemin au travers la nuit (avec seulement le projecteur de l'ebike) et à 11h ils sont finalement arrivés à leur destination - Bozen.
 
Ils ont réussi à faire ce qu'ils avaient planifié le 13 février à Füssen: faire un trajet de 300 kilomètres à travers les Alpes, de Füssen de Bozen, dans la neige et les températures glaciales, avec un pedelec et un vélo de montagne, en seulement 3 jours.
 
La première évolution de Gerry: le vélo de montagne ne pourrait pas vraiment rivaliser avec les pedelecs. Il a promis de publier photos et plus d'informations sur le rendement de l'e-bike sur son site internet dès qu'il aura récupéré du voyage. Dans l'intervalle, vous pouvez lire plus sur le A2B hybride sur l'Ultra moteur site web.
http://extraenergy.org/main.php?language=en&category=information&subcateg=99&id=3715
 
Texte : Cindy Palisch

Date : 20 mars 2011
 
 
 
 
 

 

·······················
Calendrier :
·······················

27th February to 1st March 2020, Essen, Germany, Fahrrad Essen

20th to 22nd March 2020, Praha, Czech Republic, FOR BIKES CZ

18th to 19th April 2020, Berlin, Germany, Velo Berlin

3rd to 6th March 2021, Taipei, Taiwan, Taipei Cycle Show

Tous les Événements...